Problèmes du pied

 

 

Verrue plantaire

 

DÉFINITION :


Il existe plusieurs variétés de verrues, dépendamment du type de papillomavirus en cause. Leurs aspects varient aussi selon l’endroit où elles se situent. Pour les besoins de ce site, seulement les verrues plantaires seront présentées.

La verrue plantaire (sous le pied) est une infection virale bénigne de la peau causée par un virus de la famille du papillomavirus humain (VPH) provoquant une excroissance (petite masse) rugueuse qui se forme dans l'épiderme (couche externe de la peau). 


Il existe deux types de verrues plantaires :

VERRUES PLANTAIRES : LES 2 DIFFÉRENTS TYPES

TYPES DE VERRUES PLANTAIRES

DOULEUR

CARACTÉRISTIQUES

MYRMÉCIE

Souvent douloureuse à la pression si elle se situe sur un point d’appui.

La douleur est causée par la compression des terminaisons nerveuses sensitives qui peut gêner la marche.

La douleur est proportionnelle à l’épaisseur de la corne qui la recouvre et à la taille de celle-ci.

  • La plus fréquente.
  • Elle est profonde, unique ou en petit nombre et bien circonscrite.
  • La région centrale de la verrue est recouverte d'une couche de peau cornée (hyperkératose).
  • Parfois surélevée, mais elle est souvent aplatie par compression sous le poids du corps.

VERRUE EN MOSAÏQUE

Rarement douloureuses.

  • Amas de plusieurs verrues regroupées formant qu’une seule verrue.
  • Superficielle et souvent aplatie.
  • Forment une plaque de corne ou d'hyperkératose.
  • Souvent résistante aux traitements.

 

Ø La verrue plantaire présente aussi des petits points noirs à sa surface ou de minuscules taches brunâtres évoquant la thrombose des capillaires (vaisseaux sanguins) dans leur centre.  Donc, des saignements peuvent survenir si elle est éraflée ou gratté.  Il est faux de penser qu’une verrue possède une racine.  On dira plutôt qu’elle est nourrie par les petits vaisseaux sanguins.
Ø La verrue plantaire écrasée par le poids du corps, pousse en profondeur et s'enfonce profondément sous la peau.
Ø C’est lorsqu’il y aura  abrasion de la couche cornée superficielle (par le professionnel de la santé des pieds)  que la verrue « à nue » se révèlera, laissant apparaitre sa surface blanchâtre circulaire bien délimitée, beaucoup plus molle en-dessous que le cor, avec de petits capillaires ressemblant à de petits points noirs (petits vaisseaux). 

 

N’enlever jamais

la corne (hyperkératose) de la lésion vous-même pour faire la différence entre une verrue ou un cor, car si c’est une verrue, il y a  risque de saignements qui pourraient augmenter la propagation du virus et vous pourriez vous  retrouver avec plusieurs verrues.  Il y a aussi un risque accru d’infection, de blessures et de complications.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ø

La verrue plantaire présente souvent une surface sous-cutanée au moins deux fois plus grande que la partie apparente. On peut la comparer à un iceberg.

 MODE DE CONTAGION :  

Par contact direct (de peau à peau).

Par contact indirect (par un sol contaminé par exemple).

Chez un même individu par auto inoculation en infectant la peau à proximité de la lésion initiale ou plus à distance sur le même pied, l’autre pied ou toute autre partie du corps, surtout en cas de grattage.   Elles peuvent se fusionner et former des plaques ou grappes de verrues qu’on appellent : une verrue en mosaïque.

  • Toute exposition au virus ne déclenchera pas forcément l’apparition de verrues, car tout dépend de l’efficacité du système immunitaire à le combattre.

  • Par ailleurs il existe une période d’incubation normale qui peut varier de 1 à 12 mois, avec une moyenne de 2 à 3 mois.   Donc, les verrues ne deviennent visibles que plusieurs semaines ou plusieurs mois après l'infection. Cela veut dire que vous pouvez être contagieux même sans verrue apparente.

  • Le virus pourrait survivre plusieurs mois sans hôte (ex : sur une surface) ce qui favorise la contagion.

 

CAUSES : 

 Trois conditions doivent être présentent pour que la croissance d’une verrue soit possible :

  • Une porte d’entrée : coupure, éraflure,  ampoule, macération de la peau (peau blanchie par l’humidité ou la transpiration). Le virus peut s’introduire  sous la peau par une petite microlésion souvent invisible à l’œil nu.

  • La présence du virus (VPH) et de sa charge virale.

  • Un système immunitaire individuel vulnérable à ce virus.

 

Le système immunitaire est défaillant en cas de :

  • fatigue persistante, manque de sommeil, stress, maladies en général et maladies qui affectent le système immunitaire.

 

FACTEURS PRÉDISPOSANTS OU AGGRAVANTS:

Les enfants et les adolescents sont les plus susceptibles d'être touchés.

Les enfants et les adolescents, surtout s’ils ont un frère, une sœur ou des camarades de classe qui ont une verrue, ont beaucoup plus de risques d’être contaminés.

Les personnes ayant tendance à avoir la peau sèche et fendillée offrant une porte d’entrée au virus.

L’hyperhidrose (transpiration excessive) qui s’accompagne de macération (peau blanchie par l’humidité) fragilisant l’épiderme face aux agressions.  De plus, l’humidité favorise la multiplication du virus.

Les gens qui présentent une diminution des défenses immunitaires.

La fréquentation des milieux chauds et humides comme les piscines, salles de sports, douches communes (ex : gym, hôtel) et même les plages !

 

LOCALISATION :

Les verrues peuvent se retrouver partout sous le pied, mais le plus souvent elles siègent aux endroits ou l’intégrité de la peau est altérée. Donc, la plupart du temps, aux points de pression (talon et plante du pied) et sous les orteils si transpiration excessive (peau macérée) ou traumatismes (ampoule/phlyctène).

 

LES SIGNES ET SYMPTÔMES :

Petite excroissance (bosse) rugueuse avec une surface irrégulière.  

Vue à la loupe, les lignes naturelles (stries) de la peau sont interrompues ou absentes sur la verrue.

Souvent recouvert d’une couche de corne (hyperkératose) qu’il ne faut JAMAIS essayer d’enlever soi-même.

Douleur par compression latérale (en pinçant les côtés de la verrue).

Présence de petits vaisseaux sanguins qui saignent et coagulent, ce qui entraîne l’apparition d’une multitude petits points noirs ou taches brunâtres à sa surface.

Une confusion est parfois possible avec les durillons ou les cors.

 

  Une verrue est normalement moins douloureuse à la pression qu’un cor, à moins que celle-ci ne siège pile sur un point d’appui essentiel à la marche.

Par contre la verrue sera sensible au pincement latéral (test de Wallet), ce qui est beaucoup plus rare pour le cor. Par contre, le cor est douloureux à la pression directe.

   Arrivée à  maturité, la verrue est constituée d'un centre blanchâtre mou qui l’a différencie d’un cor.

 

 

N’enlever jamais

la corne (hyperkératose) de la lésion  vous-même pour faire la différence entre une verrue ou un cor, car si c’est une verrue, il y a  risque de saignements qui pourraient augmenter la propagation du virus et vous pourriez vous  retrouver avec plusieurs verues.  Il y a aussi un risque accru d’infection, de blessures et de complications.    →   →

 

 

Couche cornée épaisse (hyperkératose)
recouvrant une verrue isolée.

 

 

 

 

 

Amas de petites verrues formant qu’une seule verrue et qu’on appelle : verrue en mosaïque.

 

 

 

 

Petits points noirs visibles de la verrue (unique).

 

 

 

 

 

Centre blanchâtre et mou d’une verrue après débridement de la corne (hyperkératose).

 

LA VERRUE EST CONTAGIEUSE!

 

 

Virus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Blessures, éraflures, coupures,

peau fendillée.

 

 

 

      

Maladie           Fatigue

 

 

 

 

       

Hyperhidrose    Peau sèche

 

 

 

 

        

       Piscine    Douche publique

 

 

 

Verrue en mosaïque

à la base des orteils.

 

 

Petits points noirs visibles

de la verrue (unique)

 

 

Lignes ou stries de la peau

absentes ou interrompues.

 

 

IL NE FAUT PAS CONFONDRE LA VERRUE PLANTAIRE AVEC UN COR OU UN DURILLON.

Une verrue plantaire peut ressembler à un COR ou durillon, par sa forme arrondie et sa couleur.

CONSULTER UN MÉDECIN OU UN PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ FORMÉ EN SOINS DE PIEDS  afin de vous éviter de perdre du temps et de l’argent avec des traitements inadaptés ou inefficaces.

    

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                                               


       

Membre de l'association des infirmières et des infirmiers en soins de pieds du Québec

Permis : 20091358

Membre de l'ordre des infirmières et des infirmiers du Québec

Permis : 940188

       

Copyright ©Josée Houle . Tout droit réservé.