Problèmes du pied

 

 

LES HYPERKÉRATOSE DE PROTECTION (CORNE)

 

Définition :  C’est l’épaississement de la couche cornée de la peau (épiderme)  résultant d’une pression excessive ou de frottements répétés exercés au niveau des pieds.

 

La formation de l’hyperkératose constitue un mécanisme de défense de l’organisme pour protéger la peau et les structures avoisinantes de l’épiderme en réagissant aux agressions mécaniques (frottements répétés, pression) causées par des chaussures mal adaptées et/ou une anomalie posturale lors de la marche.

 

COMMENT S’Y RETROUVER    /   HYPERKÉRATOSES

TYPES

DÉFINITION

DOULEUR

RÉGIONS AFFECTÉES

CAUSES

PHOTOS

 CALLOSITÉ

Épaississement  de la peau (corne)  sur une large surface et  diffuse, souvent observée sous des points d’appui importants tels l’avant-pied et le talon.  

 

La taille des callosités révèle souvent leur gravité.

 

Couleur jaune pâle

Indolore ou peu douloureux

Talons

L’avant-pied : orteils + région des têtes métatarsiennes.

N.B. : Région des têtes métatarsiennes =  entre la base des orteils et le début de la voute plantaire.

  • Déformation du pied :  Ex :  oignon (hallux valgus), pieds plats, pieds creux, griffes d’orteils.

  • Hyperpression au(x) point(s) d’appui (surplus de poids).

  • Microtraumatismes répétés par la chaussure.

  • Peau très sèche.

  • Démarche anormale.

  • Orthèses mal adaptées.

RÉGION TÊTES MÉTATARSIENNES

DURILLON

Épaississement de la peau (corne) du pied au niveau de la plante,  plus ou moins étalé et circonscrit.  La partie centrale est plus épaisse tandis que la région périphérique se perd dans l’épiderme sain.

Caractéristique : mobile avec la peau

Jaune foncé à brunâtre (accumulation de sang)

Douleurs d’intensité variable suivant  sa localisation  et son évolution. 

La douleur peut aller de l’inconfort à la sensation de brûlure +++ .

En l’absence de traitement, l’irritation peut produire une bourse séreuse de friction.  Donc, douleur augmentée ++++

Face plantaire :  sous le pied.

Au niveau d’une    articulation.

Sailli osseux;

Région des têtes métatarsiennes

  • Port de chaussures inappropriées, comme des souliers à talons hauts ou des semelles trop minces ou trop rigides.

  • Diverses déformations (orteils en griffe, oignon, affaissement de l’avant-pied, pieds creux, etc..)  qui modifient les points d’appui plantaires.

  • Orthèses mal adaptées.

RÉGION TÊTES MÉTATARSIENNES

COR

Épaississement localisé de la couche cornée (corne)  de la peau sur un endroit bien précis, de forme arrondie et bien circonscrite formant un noyau en forme de cône pénétrant plus profondément au niveau de la peau causant ainsi de la douleur (atteinte des tissus nerveux).

Coloration jaune foncé au pourtour et blanchâtre +++ et dure au centre.

Peut générer une douleur insupportable.

Impression d’avoir un clou dans le pied.

Peut se détériorer en bursite qui accentue encore plus la douleur.

Se situe  le plus souvent au niveau des orteils, mais peut être aussi dans la région des têtes métatarsiennes et aussi du talon.

Cor dur

Dessus des orteils, bout des orteils, autour d’un ongle, sous un ongle.

Cor mou ou œil de perdrix.

Entre les orteils

  • Orteils en griffes et chevauchement d’orteils;

  • Port de chaussures inappropriées (talons hauts, chaussures trop étroites dans sa largeur et/ou sur sa hauteur à l’avant-pied);

  • Coupe trop sévère des ongles qui expose le bout de l’orteil aux agressions de type hyperpression et hyperfriction.

  • Compression des orteils les uns contre les autres souvent attribuée a une déformation de l’articulation (Ex :  arthrite, arthrite rhumatoïde, etc.)

COR DUR

 

 

 

 

ŒIL DE PERDRIX

OU COR MOU

CREVASSE

Grosse coupure profonde qui atteint le derme, les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sanguins qui peuvent causer une douleur vive et un saignement.

Peut occasionner une douleur  modérée à vive dépendamment de sa profondeur.

Sur la callosité (corne) du talon.

À la basse des orteils sous le pied (sécheresse excessive ou pied d’athlète).

Entre les orteils (pied d’athlète).

  • Port de sandales à courroie unique à l’avant-pied qui expose le talon à des agressions répétés.

  • Peau sèche  +++ où siège déjà des callosités.

  • Climat sec (été + hiver).

  • Excès d’humidité : transpiration abondante et/ou essuyage insuffisant après le bain.

CREVASSE PROFONDE

PHLYCTÈNE (AMPOULE)

Les ampoules sont provoquées par des pressions ou des frottements répétés sur la peau. Celle-ci s'échauffe, devient rouge puis se décolle jusqu'à former une cloque remplie d'un liquide clair, la lymphe.

Douleur  +++ sous forme de brûlements.

Face postérieure du talon.

Zone dorsale du pied (dessus du pied).

Région des têtes métatarsiennes  (avant- pied : entre la base des orteils et le début de la voute plantaire).

  • Frottements, pression, friction ou cisaillements répétés par la chaussure (chaussures neuves, raides ou mal adaptées (trop petites ou trop grandes).

  • Marche exceptionnelle longue.

  • Plis des chaussettes (bas) contre la peau.

  • Déformation des pieds et/ou proéminences osseuses.

AMPOULE OU PHLYCTÈNE

 

    

 

 

                                                                                                                                                                                                                                               


       

Membre de l'association des infirmières et des infirmiers en soins de pieds du Québec

Permis : 20091358

Membre de l'ordre des infirmières et des infirmiers du Québec

Permis : 940188

       

Copyright ©Josée Houle . Tout droit réservé.