Problèmes du pied

 

 

Hypersudation

(TRANSPIRATION EXCESSIVE)

 

SYNONYME :   HYPERHIDROSE,  SUEUR OU TRANSPIRATION  EXCESSIVE.

Pathologie fréquente au niveau des pieds, qui demeure souvent encore un tabou pour son côté honteux et qui peut devenir socialement et professionnellement handicapant.  La transpiration en elle-même est inodore, mais c’est la prolifération des bactéries et leurs actions sur les micro-organismes présents au niveau des zones de macération (peau blanchie +++ par l’humidité) qui devient nauséabonde (c’est la bromhidrose).

Les plus touchés sont les enfants, les adolescents, les jeunes adultes et les sportifs.  L’hyperhidrose est favorisée par le port de chaussettes et de chaussures en synthétique, la bromhidrose quant à elle, par une insuffisance d’hygiène. Elle survient durant le jour, jamais la nuit.

CAUSES :

  • Une hyperactivité des glandes sudoripares sans cause déterminée.

  • Certaines pathologies particulières comme les troubles de l’hypothalamus.

  • L’anxiété, le stress ou les émotions.

  • Prédisposition héréditaire.

 

FACTEURS AGGRAVANTS :

  • Le port de chaussures fermées et fabriquées de matériaux synthétiques peut créer un environnement de chaleur et d’humidité qui agit comme un incubateur favorisant  la croissance bactérienne, fongique (champignon)  et virale (verrue).

  • Le port de bas ou de chaussettes en fibres de nylon ou autres  matières qui favorisent la transpiration.

  • L'hygiène inadéquate et le manque d’entretien des bas et des chaussures.

  • L'alcool, le tabac, les mets épicés et les aliments contenant de la caféine (café, thé, le cola ou le chocolat) qui dilatent les vaisseaux sanguins et stimulent l'action des glandes sudoripares.

  • L'obésité.

  • La prise de médicaments et d'agents toxiques.

 

LES SIGNES ET SYMPTÔMES :

  • Blanchiment et ramollissement de la peau sous le pied (plantaire) et surtout entre les orteils.

  • Peau percée de petits trous et présentant une sorte de petit « cratère » au niveau de la plante du pied ou peau qui pèle.

  • Bas ou chaussettes mouillés avec empreintes de pieds sur le plancher.

  • Forte odeur.

  • Fissures plus ou moins profondes et douloureuses entre les orteils.

  • Sensation de pieds glissants à l'intérieur des chaussures.

 

COMPLICATIONS :

Dès qu’il existe une macération, c’est la porte ouverte à de nombreuses maladies :

  • Bromhidrose: transpiration excessive avec mauvaise odeur.

  • Kératolyse ponctuée : minuscules puits dans la peau : surinfection bactérienne.

  • Pied d’athlète : mycose ou champignon interdigital ou plantaire (peau).

  • Mycose des ongles : champignon des ongles.

  • Eczéma et la dermite de contact : par irritation de la peau due à la sueur.

  • Verrue.  

  • Engelure (pour les personnes travaillant dans des lieux ou des conditions froides, sports d’hiver).

  • Ampoule (phlyctène).

  • Ongle incarné :  ramollissement de l’ongle lors d’humidité et chaleur.

  • Cor mou entre les 4e et 5e orteils.

  • Les souliers seront usés et brûlés par la sueur à un rythme accéléré, ce qui peut causer des traumatismes aux pieds.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

                                                                                                                                                                                                                                               


       

Membre de l'association des infirmières et des infirmiers en soins de pieds du Québec

Permis : 20091358

Membre de l'ordre des infirmières et des infirmiers du Québec

Permis : 940188

       

Copyright ©Josée Houle . Tout droit réservé.